L’aspiration des populations à la démocratie est légitime. Celle-ci repose sur la liberté d’expression des idées et opinions, la libre adhésion à tout parti politique, à toute organisation de la société civile, à la participation aux élections à tous les niveaux pour le choix éclairé de ses dirigeants et pour l’alternance.

Pour ce faire, notre pays se doit de se doter des institutions républicaines fortes et indépendantes du pouvoir exécutif.

Le PADES insiste dans ce combat sur l’apport des intellectuels dont le retrait de la sphère politique,

Probablement à cause des répressions politiques dans le passé. Ce retrait est l’une des causes fondamentales du retard de notre pays, car la nature a horreur du vide. Leur engagement est la seule garantie de la qualité de la classe politique et donc de la rationalité des décisions publiques.

Le PADES ambitionne d’instaurer et de développer de façon permanente un dialogue franc, ouvert et constructif avec tous les partis politiques et toutes les forces vives de la nation c’est à dire la société civile y compris les organisations syndicales, les ONG, l’école et l’université guinéenne, les organisations professionnelles, l’armée guinéenne et toutes les autres forces de sécurité.

Le PADES insiste sur le défi d’une justice impartiale, proche du justiciable, sereine dans la lutte contre l’impunité généralisée et les crimes économiques notamment la corruption. Aucune démocratie ne peut réussir sans les deux piliers à savoir d’une part une presse libre, plurielle dans ses opinions, moderne et indépendante et d’autre part une justice forte et respectée. Nous souhaitons préserver à la fois la laïcité et la liberté religieuse dans notre pays de foi et de croyants.

Le PADES et l’idéologie libérale et solidaire

Tirant les leçons historiques des expériences totalitaires du 20è siècle à travers le monde, Le PADES estconvaincu que la liberté politique c’est à dire la démocratie d’une part et la liberté économique c’est à dire le libéralisme et l’économie de marché d’autre part est à même de satisfaire à la fois la soif démocratique et laprospérité économique du pays. En effet seule la liberté d’entreprendre peut libérer les énergies créatrices desindividus et des sociétés.

En clair notre ambition n’est pas d’asseoir une société inégalitaire où les forts écrasent les faibles, les richespiétinent les pauvres. A l’image de nos traditions africaines, Le PADES ambitionne une société solidaire etd’entraide qui tienne compte de nos couches vulnérables que sont les enfants, les femmes et les personneshandicapées. Nos traditions d’humanisme doivent être traduites en politiques concrètes au profit de l’ensemblede la population.

Le PADES, l’Émergence Économique, Sociale et culturelle et la création d’emplois

Lorsque Le PADES affirme que son seul ennemi est la Pauvreté, il ne s’agit pas d’un simple slogan.

Notre parti cherche à mettre l’accent sur la nécessité d’une forte croissance économique comme l’antidote de la pauvreté de nos populations. L’objectif est d’assurer une croissance durable, forte, pro-pauvre et régionalement équitable.

Une croissance forte sur le long terme est la condition indispensable pour la création d’emplois pour nos jeunes afin d’éradiquer le chômage massif dont souffre notre pays. La stabilité macroéconomique (finances publiques et monnaie) donne la garantie contre l’inflation et assure le pouvoir d’achat du franc guinéen et la stabilité sociale.

Cependant la croissance doit tenir compte de la contrainte environnementale car nous sommes comptables de l’état de notre pays vis à vis des générations futures. En tant que pays minier, nous devons être très attentifs à la préservation de la nature, à la biodiversité et au réchauffement climatique.

Pour atteindre les objectifs de création d’emplois pour notre jeunesse, Le PADES s’engage à mettre en œuvre les politiques suivantes :

Le PADES et les secteurs sociaux

Parce que l’homme est à la fois sujet et objet du développement, il faut assurer l’accès des populations aux soinsde santé de base et à l’éducation.

En effet, l’éducation doit être la première priorité budgétaire de notre pays dans un environnement mondialisépar le commerce et les nouvelles technologies. Le cycle primaire doit produire des enfants qui savent lire, écrireet compter. Le secondaire doit former des citoyens de la Guinée et du monde. L’enseignement professionnel doit former des ouvriers qualifiés et des techniciens capables de faire fonctionner la machine économique.L’université guinéenne doit former l’élite compétente et ouverte sur le nouveau monde.

Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
online free course