Le Président Docteur Ousmane KABA s’est rendu à Bamako le 21 Août dernier pour retourner à Conakry par trafic Aérien.

Informé de la décision de la CEDEAO demandant aux pays membres de fermer leur frontière avec le Mali, le Président du PADES a alors décidé de revenir à Kankan par voie routière en passant par Kouremali.
Après avoir traversé sans difficulté la frontière malienne, il lui a été intimé de rebrousser chemin par le Commandant de la gendarmerie guinéenne, en poste à la frontière guinéenne, en l’occurrence Monsieur Diané Kemo.
La voiture de Docteur Ousmane Kaba qui est venue de Kankan a été autorisée à franchir la frontière guinéenne pour aller le chercher en zone neutre avec ses bagages entre le Mali et la Guinée. C’est après que l’interdiction lui a été faite de rentrer en Guinée dans sa voiture immatriculée à Conakry. Après cette interdiction formelle de rentrer dans son pays, Docteur Ousmane Kaba s’est retourné à Bamako après avoir demandé autorisation aux autorités maliennes.
Il est à rappeler que le 12 août le Président du PADES Docteur Ousmane Kaba, compte tenu de la date de l’enterrement du feu honorable Mamadi Diawara prévu vendredi le 14 août et l’état de dégradation avancé des routes nationales en Guinée s’est rendu par avion à Bamako.
Le Parti des Démocrates pour l’Espoir tout en respectant la décision de la CEDEAO, considère que la Guinée appartient à tous les citoyens guinéens.
En conséquence, en pareil circonstance la liberté de circulation des personnes et de leurs biens mérite une attention particulière de la part des autorités de la CEDEAO.

                               Cellule de communication  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.