La République de Guinée est un pays à forte tradition pastorale, disposant d’immenses potentialités naturelles grâce à la diversité de ses conditions agroécologiques. L’élevage demeure la deuxième activité du secteur rural après l’agriculture. Il concerne 283.000 éleveurs recensés en 2000 et leurs familles, dont les effectifs possédés en 2016 sont estimés à 6.759.000 bovins, 2.380.000 ovins, 2.851.000 caprins, 130.000 porcins et 30.000.000 de volailles. Il procure des revenus à 30% de la population rurale. Les principales espèces élevées sont les bovins, ovins, caprins, porcins, volailles (local et améliorée). 

                Si seulement ce secteur est développé en République de Guinée, non seulement il y aura l’autosuffisance alimentaire, la lutte contre la cécité (maladie causée par la carence en vitamine), mais également il contribuera à la croissance économique.

                En dépit d’être agriculteur, D.O.K est aussi entrepreneur dans le secteur de l’élevage. Un patriote pas comme les autres qui n’a jamais attendu d’être dans les instances de prises de décisions étatique pour investir dans les secteurs clés de développement économique et social de la République de Guinée.

                Quelques réalisations du Président Entrepreneur éleveur D.O.K :

Le président D.O.K est propriétaire de plusieurs fermes dont :

Grâce à lui, une centaine de personnes bénéficient d’emplois directs et indirects dans ce secteur également.

                Une personne qui n’a rien investi dans le pays, qui n’attend que d’être président pour le faire et une personne qui se soucie depuis sa naissance, de participer au développement du pays en n’étant même pas le président, qui est la mieux placée pour diriger ? Certainement c’est la seconde personne.

                Le secteur de l’élevage en République de Guinée a des atouts mais aussi et surtout renferme des potentialités naturelles capables de propulser le développement économique et social de notre cher pays pouvant le hisser au premier rang des pays exportateurs des produits animaliers (lait, peau, viande, huile, etc.).

Mais pour y arriver, il faut un économiste compétent et expérimenté en la matière. Dans la course à la magistrature suprême de la République de Guinée, D.O.K est le seul et unique candit qui répond à ces critères car il est déjà dans la pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.