Composés entre autres d’Abdourahamane SANO, Dr Ousmane KABA, Cellou Dalein DIALLO, Sidya TOURE, et Faya MILLIMONO, les plaignants en totalité opposés au changement de la constitution et au 3e mandat d’Alpha Condé, sollicitent l’attention de la cour, sur les violations par la CEDEAO, des règles communautaires spécialement instituées pour garantir le respect des droits de l’homme, l’état de droit et la préservation de l’ordre constitutionnel.

Après l’audience de ce 12 mars, au cours de laquelle, les avocats de tous les partis concernés ont été entendus, la cour donne rendez-vous le 19 mars 2020 pour délibérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.