« C’est celui qui a échoué dans sa vie économique, qui s’accroche au pouvoir. Moi je veux développer ce pays et m’en aller.» 

Dans son périple de sa longue tournée entamé en haute Guinée à  l’occasion de la campagne présidentielle du 18 octobre 2020, passage obligé, le président du PADES s’est rendu dans la préfecture de KOUROUSSA qui est l’un des symboles de la haute Guinée, où Dr Ousmane KABA compte en faire un bastion de son  parti.

C’est en grande masse que les populations de KOUROUSSA sont sorties  pour accueillir le président du PADES à la rentrée de la ville. Plus d’une centaines de motos étaient mobilisées à cet effet pour accompagner le cortège du Président au lieu du meeting à Rails-Koma  où des milliers de militants et sympathisants l’attendaient.

D’entame, les populations locales ont mis en exergue les différentes coutumes traditionnelles du terroir  à savoir: des prestations de danses appelées DOUNDOUNBA et aussi des tours de magie par des fameux Simbo.

Après tous ceux-ci, honneur était au Président du PADES de clore la cérémonie par son discours à l’endroit des populations de KOUROUSSA.

Dr OUSMANE KABA, commence son allocution par saluer les vaillantes populations de KOUROUSSA pour l’accueil qui lui est réservé.

Il convie les populations à bien effectuer leurs choix lors du scrutin du 18 OCTOBRE qui déterminera celui qui présidera aux destinées de la nation pendent les six  prochaines années.

Cependant il fustige le bilan du régime en place qui, pendant dix ans n’a pas pu donné aucune infrastructure digne de nom pour la ville.

Il exhorte les populations de ne pas avoir peur de quoi que se soit car il est un fils du terroir et de lui porter confiance lors de cette échéance, tout en pensant à l’avenir de leurs enfants. Il les convie à se donner la main pour réaliser des grands chantiers pour notre nation en générale et la préfecture Kouroussa en particulier.

Tout s’étant terminé dans une ambiance bon enfant, le Président a pris  la direction de la préfecture de Mandiana où un même accueil lui a été réservé et  où il a tenu un même discours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.