En ce mardi, 13 Octobre 2020, comme toujours annoncé dans son programme de campagne, Dr Ousmane Kaba continu son périple au sud du pays, notamment dans la ville de GUECKEDOU, où il était attendu par des milliers de militants et sympathisants. Cette ville cosmopolite et très hospitalière, victime d’une agression rebelle dans les années 2000, vit toujours dans un déficit total d’infrastructures de bases et d’une condition de vies très précaire des populations locales.

    À bord de son véhicule de campagne, précisément au niveau du grand pont de Boyada, Dr Ousmane Kaba a tenu à rappeler l’enjeu du scrutin du 18 Octobre, en invitant les populations à rompre avec le pacte du néocolonialisme, qui consiste à maintenir le peuple dans une extrême pauvreté pour pouvoir le manipuler.  Sur ce, il espère améliorer l’image et les conditions de vies des populations de GUECKEDOU, à travers son ambitieux projet de société, qui s’articule sur le développement et le bonheur du peuple.

    Ensuite, il n’a pas manqué dans son allocution, à dénoncer les discours à caractères ethniques et divisionnistes, qui ne sont pas favorables pour le développement durable de notre pays. Il invite également, les populations de GUECKEDOU à lui porter confiance, car une fois élu, il mettra en exergue toutes les potentialités que regorge cette préfecture à savoir : les ressources agricoles, énergétiques, culturelles, etc.

    Pour finir, Dr Ousmane Kaba remercie les militants et sympathisants du PADES, de l’accueil qui lui a été réservé et rassure en ces termes : une fois à la magistrature suprême, il fera de GUECKEDOU une priorité de son projet de développement économique afin que la ville retrouve son image d’antan pour mieux se relancer dans un lendemain meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.