Les réformes ont permis de redynamiser l’environnement  commercial. Les actions sont axées sur le renforcement de la diversification des secteurs à l’exportation et la facilitation des procédures commerciales. Les acteurs du commerce attendent beaucoup de l’amélioration  du climat des affaires, de la transparence des lois, et des procédures qui encadrent le commerce extérieure.

La GUINÉE reste fortement dépendante pour couvrir ses besoins nationaux en riz, dû au faible rendement des terres cultivées. Les principales filières à l’exportation en dehors des produits miniers qui sont : café, cacao, caoutchouc, cajou, ananas, fonio et les produits halieutiques. La majorité  des produits exportés sont des machines et équipements.

Les principaux  partenaires sont respectivement : l’ UE, les USA, les pays d’Asie notamment  la Chine, le Pakistan, l’Inde  et le Vietnam.

Ces deux(2)  secteurs regorgent d’énormes difficultés :

1-Difficultés  du secteur commerce :

-Harcèlement  fiscal : les pauvres subissent, les riches  s’organisent.

-Difficultés  d’échanges  entre la Guinée  et les pays membres de la CEDEAO.

-Indisponibilité  de l’énergie.

-Distorsion dans la libre concurrence.

2-Difficultés du secteur industriel :

-Insuffisance d’investissement  dans le domaine de l’industrie de transformation, et indisponibilité de l’énergie.

-Les mesures clés pour ces deux secteurs :

1-secteur commerce :

Veuillez au respect de la libre concurrence en mettant en place une commission mixte public-privé d’observation des distorsions dans le secteur afin de prendre des mesures  correctrices.

Accélérer le processus d’intégration  sous régionale en vue de permettre la libre circulation  des personnes et des biens.

Remédier aux harcèlements  par les services de contrôle,  de notification,  de recouvrement  fiscal.

2-secteur  industrie :

-Mettre en place un mécanisme  d’appuis aux financements  pour promouvoir l’investissement privé dans le domaine  de l’industrie  de transformation.

-Instaurer une politique des écoles techniques  et professionnelles pour rendre disponible  une main d’œuvre qualifiée dans le secteur.

-Procéder à une réforme  des dispositions  relatives à la zone franche d’industrie de manière  à les assouplir et les rendre plus incitatives.

-Favoriser la construction des micro barrages pour alimenter les industries locales en énergie, source de création d’emplois pour les jeunes en GUINÉE.

A la lumière de tout ce qui précède ,force est de reconnaître que cette présidentielle du 18 Octobre est un réel enjeu économique pour la Guinée . C’est pourquoi les guinéens doivent voter massivement pour le bâtisseur et l’unificateur Dr Ousmane KABA, le seul qui est capable de changer l’image de ce pays .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.