Dans son disours du lundi 06 janvier 2020 lors de l’acte 7 du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), le leader de l’Opposition guinéenne a accusé le régime en place de prôner la politique de diviser pour régner. Cellou Dalein Diallo a profité de l’occasion pour rendre un hommage particulier au leader du PADES pour son implication dans l’établissement d’une démocratie apaisée en Guinée.


Régulièrement représenté dans les marches du front national pour la défense de la constitution, le Parti des Démocrates pour l’ESpoir (PADES) est pour la responsabilité du débat politique en Guinée.
Alors que la marche de contestation contre le troisième mandat se déroulait tranquillement à Conakry, des actes de vendalismes ont été signalé dans la cité de Nabaya sur des citoyens supposés être des militants de l’UFDG.
Ayant eu vent de cette info, Cellou Dalein Diallo a condamné les faits et a accusé le pouvoir de commanditer ces violences au cours desquelles, le siège du Parti qu’il dirige aurait payé les frais.
“Il va toujours vouloir nous diviser en ethnies, il a considéré que les cadres originaires de la Haute Guinée qui sont dans le FNDC ont rejoint l’ennemi, mais c’est lui l’ennemi de l’unité de la Guinée”, a indiqué Cellou au pouvoir.
Et d’ajouter que “nous sommes entrain de combattre ici unis dans notre diversité d’opinion, d’ethnie, pour que la Guinée soit forte et qu’elle puisse retrouver sa place dans le concert des nations et que les immenses potentialités que la providence a donné à notre pays soient exploitées au profil de tous les fils de ce pays”.
Selon le chef de l’opposition, “nous devons rester unis, refuser de tomber dans son tribalisme. Alpha n’a pas d’autres arguments que la tribalisation du débat”.
Cellou rend ensuite un vibrant hommage au président du Parti des Démocrates pour l’ESpoir (PADES). “Dr Ousmane Kaba a eu à dénoncer avec force et j’étais fier de lui, pace qu’il refuse de tomber dans le tribalisme”, a-t-il mentioné

2 réponses

  1. Bonjour, je répond au nom et prénom Kaba Mohamed, étudiant de Kofi Annan de Guinée , département Anglais “Relation Internationale”. Je suis Guinée et je refuse de tomber dans le tribalisme, je combat ici unis dans nôtre diversité d’opinion, d’ethnie pour que ma cher Guinée soit forte et totalement indépendante dans la démocratie. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.